Presse

Le drame des pompiers de Tannay, morts au feu en 2005, au cœur d’un film du youtubeur Vincent Firelife

Lors de son passage dans la Nièvre en octobre, le youtubeur Vincent Firelife a réalisé “Sous les décombres”, un film-témoignage sur les trois pompiers de Tannay morts au feu en juillet 2005. Un film visible depuis quelques jours sur YouTube.

Un film de près d’une heure et demie sobrement intitulé Sous les décombres est visible depuis une dizaine de jours sur YouTube. Il y est question du drame qui a endeuillé le village de Tannay quand trois des pompiers de la caserne, le commandant de celle-ci, le lieutenant Emmanuel Pioux, et deux de ses hommes, l’adjudant-chef Michel Oudard, et le caporal Philippe Gropeaux,  sont morts au feu à Metz-le-Comte, victimes de leur devoir.

Au départ, Vincent Firelife (Vincent Guyard dans le civil), youtubeur et ancien pompier de Paris, qui s’est immergé en octobre dernier au cœur du quotidien des pompiers de la Nièvre, s’apprêtait uniquement à rendre visite aux pompiers de la caserne. « Je connaissais bien David Oudard, président de l’amicale. Je l’avais rencontré lors d’un congrès national et quand un ami pompier avait relevé le défi, il y a quelques années, de relier Paris à Marseille à pied, on s’était croisé à Flez-Cuzy. Et là, on s’est revu. Au bout d’un moment, on a reparlé de tout ça, de ce drame qui a endeuillé ces familles, tout un territoire même. »

Jamais David Oudard, qui a perdu son père Michel lors du drame, ne s’était exprimé publiquement sur ce qui s’est passé le 18 juillet 2005. Image Vincent Firelife

Des témoignages émouvants et inédits

C’est ainsi qu’est né Sous les décombres. « C’est la première fois que je réalise un format si long », poursuit Vincent Firelife. « Je n’interviens pas dans le film. David Oudard m’a guidé et m’a emmené voir sa famille, sa maman, son frère, Nicolas, notamment, mais aussi les familles d’Emmanuel Pioux et de Philippe Gropeaux. David Oudard ne s’était jamais confié comme cela sur ce qui s’est passé. Il y a aussi le témoignage émouvant d’un pompier qui était présent sur les lieux du drame, Daniel Coudrin. »

Concerné au premier chef, David Oudard a été particulièrement touché par la réalisation, toute en nuance et en discrétion, de Vincent Firelife. « Je lui ai proposé de réaliser cet hommage à nos trois disparus », relate David Oudard. « Il a tout de suite accepté. J’avais une totale confiance en lui. Étant un ancien pompier, il a lui-même perdu un copain de promotion à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Je savais qu’il allait comprendre notre histoire. Ma maman, mon frère n’avaient jamais souhaité parler publiquement de ce drame. Ils ont accepté pour Vincent aussi. Et depuis que le film est visible sur YouTube, nous n’avons eu que  des retours positifs, des messages et des encouragements extraordinaires. »

Vincent Firelife admet aussi avoir trouvé une deuxième famille au contact de ces « vrais gens ». Cela lui a même donné des idées. « Je crois même que je vais m’installer dans le coin. Histoire aussi d’être là quand la stèle en hommage aux pompiers sera terminée et qu’elle sera inaugurée. »

Via
Le Journal du Centre
Source
Pierre Brérard
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :

Adblock détécté

Bloqueur de publicité détecté. Merci de le désactiver afin de poursuivre sereinement la visite de ce site