11/04/2014
Jacques

Temps de travail, filière, Faire du surplace… en faisant croire qu’on avance !

 Intersyndicale57

Suite aux revendications de notre intersyndicale, le Président du SDIS 57 a annoncé le 21 mars, le complément de 50 postes de sergent et 50 postes d’adjudant étalé jusqu’en 2019 dans le cadre de l’application de la filière en Moselle.

Pour l’intersyndicale, il est inconcevable que le tiers des sapeurs pompiers professionnels de Moselle soit rétrogradé en 2019. En effet, les directives réglementaires nationales se succèdent pour demander aux SDIS 57 de nommer les agents dans les grades correspondant à leurs fonctions avant la fin de la période transitoire.

Concernant le temps de travail, le Président a précisé : « Je ne recruterai pas pour que vous puissiez travailler moins » et que tout poste créé sera conditionné au retrait de points IAT (1 pt en moins = 7 SPP en plus). Après débat, seul 15 emplois d’avenir, que nous avons d’emblée refusé, ont été proposés par le Président.
Cette interprétation de notre démarche est inacceptable alors que notre proposition sur le temps de travail est extrêmement raisonnable : 5 gardes en moins pour 2015 afin de recréer une équité entre les agents du SDIS concernant l’épargne de temps de travail (CET) et surtout faire un pas vers l’heure pour heure que la réglementation imposera un jour.

Les sapeurs pompiers professionnels de Moselle sont ceux qui travaillent le plus en France (au maxi du décret) et sont les moins nombreux au regard de la catégorie de notre département !

L’intersyndicale réitère ses demandes :

  • Application de la filière pour tous
  • 89 gardes de 24h en 2015.

Indépendamment des négociations qui s’ouvriront sur le temps de travail des personnels en 7h et 8h et le complément des effectifs nécessaires dans de nombreux CIS.

L’Intersyndicale