17/10/2014
Jacques

Retour sur la réunion du 15 octobre 2014 au SDIS 74

La CFDTSDIS 74 vous mets en garde sur ce que vous pouvez entendre concernant des actions en justice portées par la CFDT contre le SNSPP C’EST FAUX, la CFDT NE VEUT PAS DE GUERRE DE SYNDICAT ! contrairement à ce que nous pouvons lire sur la page facebook du SNSPP/FO. La CFDT est toujours contre cette filière, a toujours été pour la nomination au grade supérieur.

Alors vous avez un doute sur les propos que vous entendez autour de vous ? Rapprochez-vous d’un représentant CFDT et demandez lui la VERITE !
Aujourd’hui nous ne faisons que de l’information et non de la désinformation, les propos que vous pouvez lire ci-dessous sont ceux qui ont été tenu lors de la réunion avec le Directeur.

Cessons cette guerre syndicale – Rejoignez nous !


Mise en place des officiers “Chef de garde”

Voici les 3 propositions ( CFDT, Avenir-Secour, FO)

 

FO :

Le représentant FO, Vincent BARRAL, réaffirme sa position concernant les fonctions que doit tenir l’officier « Chef de garde » : chef de garde, chef de groupe, chef d’équipe et chef d’agrès FPT. Il demande également que le régime de garde soit la garde 24.

Puis pose ces deux questions :

Le sport à l’extérieur du Csp avec la garde sera t il autorisé ?

Réponse du DDSIS : oui il va au sport avec la garde.

Les lieutenants 1ère classe seront ils aussi officiers de garde ?

Réponse du DDSIS : oui en 12h oui quand ils tiennent cette fonction.

CFDT :

Nos représentants, David SEVESTRE et Jacques DONZEL-GARGAND exposent nos revendications en appuyant sur notre volonté de voir l’officier « chef de garde » ne pas cumuler plusieurs fonctions à la fois pendant une même période de garde.

Nous demandons un régime de travail en 12 heures avec astreintes, ce qui pourrait représenter 100 périodes de 24 heures par an composées d’une période de 12 heures de garde et une période de 12 heures d’astreinte pendant laquelle l’officier « chef de garde » peut être rappelé à tous moment au centre de secours pour gérer la garde.

Nous demandons que tous les lieutenants 2ième classe et 1ière classe primo accèdant soient concernés par cette fonction. Un proportionnalisation du nombre de garde entre 1ière et 2ième classe. Une proportionnalisation du nombre de garde entre les lieutenants du centre de secours par rapport à ceux qui ont des emplois fonctionnels en groupement et en Direction.

Nous refusons catégoriquement qu’ils assurent la fonction de chef d’agrés FPT. En effet, bon nombre de sgt INC2 attendent une possibilité d’être nommé adjudant et certains d’entre eux sont en Csp.

Le Lieutenant 2ième classe doit être :

·         Chef de garde

·         Chef de groupe

·        Chef de groupe en doublure s’il n’a pas toute les unités de valeur, ce qui lui permettra d’aider le CDG en titre avec son expérience de chef d’agrés FPT.

Contrairement au souhait du SNSPP, il faut que l’adjudant reste chef d équipe.

Nous mettons en avant l’exemple de la BSPP : Le lieutenant de garde assure le management opérationnel et l’adjudant gère le management de la garde. C ‘est un duo gagnant.

Nous nous opposons surtout à une quelconque période transitoire. La filière ne nous convient toujours pas, mais puisque le SDIS souhaite mettre en place ces dispositions concernant les chefs de garde, mettre en place le régime indemnitaire, nous demandons donc une mise en place immédiate de la totalité de la réforme de la filière.

Avenir Secours:

Demande que ce soit l’effectif nominal et non pas minimal, qui soit pris en compte pour le calcul de l’effectif permettant la mise en place d’un lieutenant « chef de garde ». Il faut donc également nommer des lieutenants 2 eme classe dans la vallée de l’Arve. (Cluses et Chamonix).

Avenir Secours est favorable à ouverture de la fonction aux lieutenants 1ère classe.

Leur souhait reste le SHR en optimisant la présence de l’officier « chef de garde ». Celui-ci sera présent au café avec la garde, au rassemblement et au sport, et la nuit en astreinte.

En aucun cas, il doit prendre le travail de l’adjudant.

Il doit tenir un emploi fonctionnel en dehors de cette garde. Il sera le superviseur de l’adjudant. Avec le régime SHR, on optimise le nombre de jours de présence annuel au maximum.

L’officier « chef de garde » est le chef de groupe. Et s’il n’est pas encore GOC 3, il sera en doublure pour apprendre son métier.

En fin de réunion le représentant FO revient sur la position de son syndicat concernant les fonctions du lieutenant “chef de garde” et dit être d’accord avec la CFDT et Avenir-Secour

 

Logement :

Le Directeur indique que La CFDT & Avenir Secours ont écris au Président concernant les mesures à prendre pour le logement après 2016.

Des pistes sont à l’étude suite à ces deux courriers, cela fera l’objet de futurs réunions.

Les négociations sont réouvertes

Cependant, le Directeur réaffirme que le LNAS est terminé au 1er juillet 2016 et qu’il est temps maintenant de réflechir à d’autres solutions.

Nous rappelons les termes de notre courrier adressé au Président du CA concernant des mesures à prendre pour l’après 2016 pour les logements.

Nous rappelons certaines pistes :

– La caution sur les loyers pour les nouveaux spp  car petit salaire.

– La possibilité  de compléter un prêt bancaire avec Le CSF.

– le cautionnement des loyers avec le CILS et le CAPCIF pour les prêts immobiliers

– le COPA ( Convention d’occupation à titre précaire)

– Le partenariat avec les mairies du département

– Le contingents de logement de la fonction publique d’état qui sont sous exploité

– La mise en place d’astreinte dans les centres de secours ayant un manque d’effectif

AFFAIRE à SUIVRE

COPA = logement réglementé en surface et prise en charge du loyer ( 80m² pour un couple, 20m² suppléméntaire par enfant à charge, 50% de la valeur locative prise en charge)