5/03/2016
Jacques

Emploi de Direction : la foire aux noninations de contrôleur est ouverte

Déclaration commune réunion de travail DGSCGC du 03 mars 2016

Lors de la dernière réunion du 09 février, les organisations syndicales représentatives vous avaient alerté sur la négociation parallèle, de propositions modifiant les textes sur les ESD, ces propositions n’ont fait l’objet d’aucun échange lors des réunions de dialogue social…Et apparaissent après la clôture des travaux par Monsieur le Préfet Prévost en date du 12 janvier ! Mais peut-on encore parler de dialogue social quand le Directeur des Sapeurs-pompiers de la DGSCGC nous affirme que ce ne sont que des rumeurs et que quelques jours plus tard, les projets amendés nous parviennent ?

Comment parler de dialogue social quand le projet de réforme qui nous est aujourd’hui présentée comporte des modifications intervenues après la clôture des travaux?

Comment parler de dialogue social construit et constructif quand on apprend que la DGSCGC négocie avec l’ANSDIS et la FNSPF qui reste des associations et non des syndicats représentatifs ? L’épisode de la DASC ne vous a finalement pas servi de leçon?

Comment parler de dialogue social quand le projet de réforme aujourd’hui proposée ne sert pas les intérêts collectifs et opérationnels mais répond à des positionnements individualistes de ces cadres supérieurs ? La DGSCGC s’était montrée moins regardante en 2012 quand elle a sacrifié la catégorie C comme la B, lors de sa réforme rétrograde et destructrice.

Aujourd’hui, vous nous demandez de valider un projet sans aucun chiffrage financier qui propose des dispositions transitoires plus favorables que celles présentées au groupe de travail, sans que celles-ci ne nous soient présentées et discutées!… Et demain vous nous demanderez de valider une charte sociale que vous avez souhaitée et que vous ne respectez pas d’ores et déjà !

En ne respectant pas les partenaires sociaux ce sont l’ensemble des personnels qui ont voté pour nous porter à cette place que vous ne respectez pas. Nous ne sommes pas des syndicats objets ! Vous n’aurez pas notre accord dans cette mascarade de dialogue social. Vous menez une politique capitaliste sous une gouvernance socialiste, dans cette confusion d’idéologies, nous nous perdons… et vous vous perdez dans des compromissions qui desservent le dialogue social.

 Nous exigeons donc officiellement à ce que les négociations statutaires puissent se dérouler au niveau de la DGCL qui nous a déjà prouvé qu’elle n’avait pas cette double pratique du dialogue. La DGSCGC ne peut rester qu’un partenaire de dialogue « fictif » sur les parties techniques de notre métier, si elle entendait un jour enfin nous écouter.