30/01/2020
Jacques

Déçus par l’annonce du président du Sdis, les sapeurs-pompiers de Haute-Savoie vont poursuivre la grève

Les sapeurs-pompiers de Haute-Savoie attendaient des chiffres concrets lors du dernier conseil d’administration du Sdis 74, mardi 28 janvier. Mais c’est finalement de la déception qui en est ressortie.

Mardi 28 janvier, ils étaient encore une centaine à manifester dans les rues de Paris. « Ils », ce sont les sapeurs-pompiers de Haute-Savoie, engagés dans un mouvement de grève depuis le début de l’été dernier pour dénoncer l’insuffisance de moyens et d’effectifs ainsi le manque de reconnaissance de leur profession qu’ils considèrent à risque.

Au même moment, à Annecy, se tenait le conseil administratif du SDIS 74. Un rendez-vous attendu avec impatience par le corps haut-savoyard mais qui n’a finalement pas tenu toutes ses promesses.

Slider

Une hausse du budget insuffisante

« Je suis sorti du CA en restant sur ma faim, raconte Jacques Donzel Gargand, secrétaire-adjoint CFDT Sdis 74. Le Président n’a pas fait les annonces espérées ». Même son de cloche du côté de Romain Bernard, le président de la section départementale du SNSPP-PATS 74 : « on a été très déçus. On attendait des chiffres, le Président s’est abstenu. C’est reporté au prochain CA du mois de mars. Pourtant, lors des voeux, il avait annoncé que ce serait pour ce CA de janvier ».

Le seul point positif que les deux représentants syndicaux en retirent, c’est l’annonce du Président du Sdis, qui n’est autre que le Président du Département Christian Monteil. Celui-ci a décidé d’augmenter de 0,89 % le budget du Service Départemental d’Incendie et de Secours de Haute-Savoie. Soit une enveloppe de 645 000 euros.

Un montant suffisant pour permettre la nomination de 40 adjudants et le recrutement de 60 sapeurs-pompiers professionnels sur trois ans ? « Hier, Castaner a donné quelque chose de concret et d’écrit sur le plan national. Ça a mis fin au mouvement national. Ici, rien n’a été fait », compare Jacques Donzel Gargand qui a « l’impression de vivre une saga » depuis des mois suite au report de l’annonce du président du Sdis 74.

Poursuite du mouvement de grève

Mécontent de cette situation, les quatre organisations syndicales (CFDT, SNSPP-PATS 74, Avenir Secours et le Syndicat Autonome) sont en discussion pour mettre en place une intersyndicale. Si la CFDT annonce « continuer et même accentuer » le mouvement de grève, la SNSPP-PATS 74 n’entend pas, de son côté, durcir le conflit.

En attendant de connaître le futur réglement opérationnel du Sdis 74 dans les prochaines semaines, les sapeurs-pompiers espèrent donc que leurs revendications telles qu’une meilleure sécurisation de leurs interventions du fait de la hausses d’agressions à leur encontre seront également prises en compte.