2/12/2013
Jacques

Le chef du centre de secours se donne la mort dans la caserne

SIGNY-LE-PETIT (08). Sapeur-pompier reconnu par ses pairs et premier adjoint à la mairie de Signy-le-Petit, Frédéric Richepin a mis fin à ses jours samedi soir.

Un homme « très motivé, un vrai bosseur, très serviable ». Quelques heures après le drame, Pierre Cordier, président du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) des Ardennes, peine à s’expliquer la terrible nouvelle.

« Une très grosse perte »

Frédéric Richepin, 39 ans, chef du centre de secours de Signy-le-Petit, a choisi de se donner la mort dans la nuit de samedi à dimanche par pendaison, sur son lieu de travail. Tôt hier matin, c’est l’un de ses collègues qui a fait la macabre découverte, dans la caserne. Trop tard pour intervenir. Pour toute explication, celui qui était aussi premier adjoint à la mairie de Signy-le-Petit a laissé deux lettres. L’une adressée à sa femme, l’autre à son fils, dont le quinzième anniversaire avait lieu hier. À la tête du centre de secours depuis deux ans, adjoint municipal depuis l’élection de Jean-Claude Mouron en 2008, il se murmurait que Frédéric Richepin figurait d’ailleurs en bonne place pour prendre la succession à la mairie.

Aussitôt la nouvelle connue, le préfet des Ardennes Pierre N’Gahane s’est rendu sur place hier matin, en compagnie de Benoît Huré, président du conseil général, et de Pierre Cordier, vice-président, pour témoigner « amitié et soutien » aux sapeurs pompiers, choqués, présents à la caserne.« C’est une nouvelle extrêmement triste, témoigne Éléonore Lacroix, secrétaire générale de la préfecture. « C’était quelqu’un d’engagé dans son travail, et dans sa commune. »Régulièrement en contact avec lui lors des derniers mois, Pierre Cordier déplore« une très grosse perte », vantant les qualités d’un homme« franc et direct »« passionné par la cause des sapeurs pompiers ». Un homme aux compétences reconnues, qui pouvait s’attendre à une promotion hiérarchique« dans les mois à venir », en devenant lieutenant. La date de ses obsèques n’est pas encore connue. Sa famille devait se réunir hier pour en décider.

Actualités complémentaires