24/09/2014
Jacques

Abus d'utilisation des VL de service, une réalité dans nos SDIS

La Chambre régionale des comptes vient de rendre son rapport sur les pompiers de l’Hérault, le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours).

Le SDIS 34 confond voiture de service et de fonction.noABUSE-300x205

La Chambre régionale des comptes vient de rendre son rapport sur les pompiers de l’Hérault, le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). S’il en ressort une meilleure gestion financière depuis la précédente enquête en 2003, quelques interrogations subsistent sur les dépenses matérielles.
Notamment sur le parc automobile, « tout à fait considérable avec environ 1 200 cartes grises, réparties entre un millier de véhicules de toutes sortes et 200 remorques ». Pointé du doigt, le carburant dont le budget est monté en flèche depuis 2004 (+129 %), tandis que le prix à la pompe n’a progressé que de 41%. Cette augmentation pourrait s’expliquer par une hausse des interventions, problème, d’après le rapport, « cette justification n’est pas étayée par des données chiffrées, alors même que ce poste de charges devrait bénéficier vl201010d’un suivi et d’un contrôle attentif ». Les magistrats de la Cour ont donc des doutes quant à l’utilisation réelle des véhicules de service par la direction et « le personnel assurant des fonctions opérationnelles ». Une définition suffisamment « vague » pour offrir « une liberté si étendue qu’elle est comparable à celle qui caractérise les véhicules de fonctions », remisables à domicile.
Et de rappeler que justement, « le SDIS ne figure pas dans les listes des établissements ouvrant droit à un véhicule de fonctions ». C.R

Récit d’un utilisateur d’un SDIS de France

Pour information, je suis intervenu auprès des élus au dialogue social,  j ai pris mon exemple, car étant bénéficiaire d’une VL de service comme lieutenant stagiaire de SPP ( j ai un arrêté pour attribution de VL avec remisage à domicile sans déclarations d avantage en nature comme tous les OFF du SDIS et certains PATS), afin que l’administration déclare des avantages en nature pour cette VL  et ces VL auprès des services des impôts et que je paye et qu’ils payent des impôts dessus, si je le dois, si on ils le doivent !

Le colonel ma spécifié que suite a un contrôle urssaf , il était en règle, j’ai fais remarquer que cela n avait rien à voir car il s agit des charges patronales….
j ai demander à nouveau aux élus présent de pouvoir payé mes impôts en toute transparence pour n avoir pas de rattrapage rétroactif au cas ou et que j ‘écrirais à titre individuel aux impôts pour demander quels avantages j je devrais déclarés pour être en règle avec l’état ( arrêté individuel joint).
Apparemment les seigneurs de notre SDIS sont dérangés par cette demande, hé oui plus on en gagne moins on veut payé….
Ce n’est pas une folie ou un délire, juste une volonté de transparence et d’équité ( je vous laisse lire la pièce jointe, ca va pas tarder à arriver dans nos sdis je penses).